Home Assistant : définition, installation, configuration

Home Assistant est aujourd’hui un logiciel indispensable pour votre domotique. Si vous souhaitez automatiser votre maison connectée, rendre vos appareils plus intelligents et améliorer votre confort, Home Assistant est sans doute l’une des meilleures solutions.

Home Assistant, c’est quoi ?

Home Assistant est un logiciel libre et gratuit qui constitue le cœur de votre système domotique. Il offre une plateforme centrale pour contrôler et automatiser les appareils connectés de votre maison.

On observe depuis ces dernières années que la domotique est de plus en plus “grand public”. En effet, tout est plus abordable, plus simple, plus efficace. Malheureusement, les constructeurs de produits de maison connectée limitent souvent le contrôle des appareils via leur application. Home Assistant permet de s’affranchir de ces limites !

Home Assistant est un système domotique, conçu pour connecter une grande variété d’appareils connectés. C’est sans doute le plus efficace du monde !

Logo Home Assistant
Logo Home Assistant

Origines et évolution

En 2013, naît Home Assistant grâce à Paulus Schoutsen, son fondateur. À ses débuts, il s’agissait d’un simple script permettant d’allumer les lumières au coucher du soleil. Aujourd’hui, Home Assistant est le plus grand logiciel domotique au monde, avec une communauté de développeurs active et une multitude de fonctionnalités.

Bien commencer avec Home assistant

Pour installer Home Assistant, vous aurez besoin d’un serveur (pas forcément un datacenter). Le seul prérequis est que ce serveur doit fonctionner constamment pour vous assurer la meilleure expérience possible.

À propos de la quantité de RAM nécessaire, je vous préconise au minimum 2 Go de RAM minimum. Heureusement, la plupart des ordinateurs aujourd’hui ont minimum 4 Go de RAM.

Plus vous allez connecter d’appareils à Home Assistant, plus vous aurez besoin de puissance nécessaire (mémoire vive = RAM).

Mon conseil : au départ, j’avais utilisé un appareil trop peu puissant pour faire tourner Home Assistant correctement. J’ai commencé avec une Raspberry Pi avec seulement 2 Go de RAM, puis un mini-ordinateur de 4 Go de RAM. Mais j’ai fini par utiliser un ordinateur plus puissant (8 Go de RAM). Cela m’a permis de faire fonctionner plusieurs dizaines de produits connectés simultanément. Je vous conseille donc d’utiliser un PC fixe de 8 Go de RAM pour l’utiliser comme serveur. 

En bref, tout est question d’investissement. Vous pouvez très bien commencer avec une Raspberry pour ensuite utiliser un ordinateur fixe pour une plus grosse installation domotique.

Raspberry Pi

Installer Home Assistant

Voici l’étape la plus intéressante pour utiliser Home Assistant, son installation. Je vais vous donner toutes les étapes pour une installation simple et rapide.

Le matériel requis pour installer Home Assistant

L’installation de Home Assistant n’est pas si complexe qu’on peut le penser. Vous pouvez le faire directement sur un ordinateur fixe ou portable. Vous pouvez l’installer sur Windows, Mac ou Linux, donc peu importe le système d’exploitation.

Home Assistant est un système d’exploitation à part entière. Par conséquent, vous devrez lui allouer de l’espace sur votre ordinateur.  Sur ordinateur, je vous conseille donc au minimum 6 Go de RAM (4 pour votre OS classique + 2 pour Home Assistant). 

Mon astuce : vous pouvez prendre un ordinateur qui ne vous sers plus. Vous supprimez le système d’exploitation (Windows, Mac, Linux) et ensuite vous n’installez que Home Assistant. Vous pouvez installer Proxmox, un serveur de virtualisation pour pouvoir installer d’autres choses par la suite.

Vous pouvez aussi acheter des mini-pc très utiles pour ne pas vous encombrer et créer votre serveur Home Assistant pour pas cher (moins de 100 euros).

Enfin, vous pouvez acheter une superbe Raspberry Pi pour héberger votre serveur sur celle-ci. Les prix ont beaucoup fluctuer lors du Covid-19, mais aujourd’hui, les prix sont tout à fait corrects ! Le Raspberry Pi 4 est très efficace pour de la domotique classique. Si vous souhaitez aller plus loin, le Raspberry Pi 5 est sans doute la meilleure solution !

Connecter Home Assistant

Ok, votre ordinateur et Home Assistant sont maintenant prêts. Il ne manque plus qu’à faire la configuration de tout cela ! D’abord, assurez-vous que votre ordinateur / Raspberry sont connectés à Internet via un câble réseau (RJ45). Je vous déconseille de vous connecter via Wi-Fi (latences, problèmes de connexion, perte de données, etc.).

Placez également votre ordinateur, Raspberry ou mini-pc dans un endroit qui n’est pas clos. On évite de laisser son matériel dans un tiroir, un espace fermé. En effet, votre matériel risque de chauffer et il nécessite de l’aération pour réguler sa température. Je vous conseille donc de mettre votre matériel dans une pièce suffisamment ventilée, facile d’accès.

Quel protocole pour Home Assistant ?

Le protocole est très important pour faire fonctionner vos objets connectées : prise connectée, caméra connectée, éclairage connecté, etc. 

Pour faire un état des lieux, notez tous vos projets domotiques. Vous pouvez listez tous les appareils nécessaires. Par exemple, je veux un système d’éclairage intelligent. Il me faudra plusieurs détecteurs de mouvement, des ampoules connectées, etc.

Pour chaque projet que vous entreprenez en domotique, faites donc ce listing. Prenez en compte toutes les caractéristiques. Si un appareil va être trop éloigné du Wi-Fi, votre appareil ne fonctionnera pas correctement. C’est pourquoi le Wi-Fi est loin d’être le meilleur protocole pour faire interagir vos appareils connectés.

Les protocoles les plus populaires sont : Z-Wave et Zigbee. Ces 2 protocoles permettent aux appareils de communiquer entre eux. Voyez les connexions comme un maillage, une toile d’araignée. Le protocole va tisser des liens entre les appareils pour créer un réseau. 

Finalement, tout part d’une clé USB. Celle-ci est ce qu’on appelle un contrôleur. Ce contrôleur fait office de passerelle entre la box domotique et les appareils. Les appareils branchés sur secteur agissent comme des ponts, permettant ainsi à des appareils très éloignés de communiquer via ces appareils branchés sur secteur pour atteindre le contrôleur et, par conséquent, une autre box domotique.

Zigbee ou Wi-fi ?

En bref, utiliser un protocole comme Zigbee est mieux que le Wi-Fi. Utiliser des appareils Zigbee plutôt qu’un répéteur Wi-Fi est bien plus économique et efficace. Le répéteur Wi-Fi n’est d’ailleurs pas vraiment prévu pour la domotique… Je vous conseille de ne restez que chez Zigbee, mon protocole domotique préféré.

En choisissant Zigbee ou Z-Wave, vous choisissez un appareil sécurisé et qui a une très bonne autonomie. Pour un capteur de mouvement par exemple, vous tiendrez facilement 1 an avec la batterie. L’avantage du protocole, c’est que l’appareil en question se mettra en fonctionnement que si l’on l’utilise. Il se mettra en veille lorsqu’il n’est pas utilisé. Mon capteur de mouvement n’utilisera de la batterie que s’il est en train de détecter quelque chose.

Les appareils compatibles avec Zigbee

Sur Zigbee Blakadder, vous pouvez voir tous les appareils compatibles avec Zigbee. Si vous souhaitez acheter une ampoule connectée et que vous n’êtes pas sûr du protocole, rendez-vous sur ce site. Vous n’aurez qu’à taper la référence du produit pour voir sa compatibilité Zigbee.

Lorsque vous cliquez sur le produit sur Zigbee Blakadder, vérifiez s’il contient la mention “ZHA”. Ce sigle veut dire “Zigbee for Home Assistant”. Dans ce cas, cet appareil fonctionnera avec Home Assistant !

Si vous n’êtes toujours pas certain de la compatibilité de l’appareil, envoyez-nous un commentaire. On se fera un plaisir de vous répondre !

Zigbee Blakadder

Configurer Home Assistant

Passons aux détails plutôt techniques pour configurer Home Assistant.

Dans Home Assistant, un appareil est un objet qui peut être contrôlé de différentes manières. Chaque appareil possède des données appelées entités, qui représentent ses caractéristiques et ses états. Ces entités sont catégorisées en différents types, tels que les capteurs, les interrupteurs, les caméras, etc.

Dans Home Assistant, vous pourrez voir un type comme “alarm_control_panel_garage”. Il s’agit donc du type d’entité (le système d’alarme) et du nom de l’entité (garage). Sur le panneau “états” de Home Assistant, vous verrez toujours ce type d’architecture pour qualifier les entités.

Chaque entité peut aussi avoir des attributs, ce sont en fait les données d’une même donnée. Ce sont des caractéristiques par rapport à une seule entité.
Par exemple : pour mon entité “lumière”, les attributs peuvent être “couleur : blanche, luminosité : maximale, nom d’usage, dernière fois utilisé par : Léo).

Voilà, c’est vraiment l’essentiel pour comprendre Home Assistant. Assurez-vous de bien connaître les entités, les attributs, etc.

Fonctionnement Home Assistant
Fonctionnement Home Assistant

Les automatisations

L’automatisation est sans doute l’une des choses les plus intéressantes lorsqu’on se lance dans un projet domotique. L’automatisation permet de fermer un volet roulant lorsque le soleil se couche (ou lorsqu’il fait trop chaud). L’automatisation permet aussi de régler votre chauffage avant votre arrivée (en fonction de l’heure ou de votre position GPS). En bref, vous pouvez TOUT automatiser ! 

Sur Home Assistant, vous pouvez faire de l’automatisation en utilisant 3 conteneurs

  • Déclencheur : lorsque l’heure à égale à, quand un mouvement est détecté, etc.
  • Conditions : permet d’ajouter des paramètres de vérification lorsque le déclencheur est sollicité.
  • Actions : allumer les lumières, éteindre le chauffage, ouvre les volets, etc.

Si vous avez déjà utilisé Google Assistant, Amazon Alexa ou tout autre assistant vocal, vous avez peut-être déjà créé des routines. Ces routines fonctionnent de la même manière sur Home Assistant et c’est très simple !

Par exemple : le soleil se lève (déclencheur), nous sommes en jour de semaine (condition), ouvre les volets du salon (actions).

En bref, faire de l’automatisation domotique, c’est très puissant pour votre sécurité, votre confort, votre bien-être.

Automatisation Home Assistant
Automatisation Home Assistant

Le script

N’ayez pas peur, ce terme “script” est très simple.

Les scripts sont des séquences d’actions préprogrammées qui peuvent être déclenchées manuellement ou automatiquement. Par exemple, un script pourrait être utilisé pour démarrer une séquence d’allumage des lumières et de démarrage d’un lecteur vidéo.

Les scènes permettent d’enregistrer et de restaurer l’état d’un ensemble d’appareils à un instant donné. Par exemple, une scène « mode télé » pourrait baisser la luminosité des lumières et ajuster leur température de couleur pour une ambiance cinématographique.

En bref, un script est une succession d’actions mais seulement avec une seule demande vocale par exemple (si vous utilisez un assistant vocal).

Les intégrations

Les intégrations permettent de connecter différents appareils et protocoles à Home Assistant. Il existe des intégrations officielles fournies par Home Assistant, ainsi que des intégrations communautaires développées par des tiers.

Chaque intégration gère des appareils. Chaque appareil a des entités. C’es dans le fichier de configuration “Intégrations” sur Home Assistant que l’on peut tout configurer.

Par exemple : changer le nom d’un appareil, avoir des données de diagnostics, les capteurs, etc.

Dans ce panneau de configuration, on peut ajouter tous nos appareils et leurs fonctionnalités. On vous conseille d’aller sur Home Assistant Community Store (HACS) pour pouvoir télécharger des intégrations faites par la communauté. Sur cette plateforme, vous pouvez totalement personnaliser votre tableau de bord si vous le souhaitez.

Aperçu de HACS sur Home Assistant
Aperçu de HACS sur Home Assistant

Le tableau de bord

Le tableau de bord sur Home Assistant doit être le plus simple pour votre utilisation personnelle.

Sur le tableau de bord, vous pouvez disposer les boutons et intégrations de la manière la plus juste pour vous. C’est vous qui choisissez où mettre vos informations.

Ce tableau de bord Home Assistant permet d’afficher la météo, la consommation électrique de vos appareils mais aussi de régler n’importe quel appareil. Ce tableau de bord peut-être affiché sur votre ordinateur, téléphone mais aussi sur une tablette dans votre maison.

C’est un superbe outil pour avoir un tracking de vos appareils. Nous conseillons de faire des mises à jour régulières de Home Assistant et de votre tableau de bord. Cela va vous permettre un meilleur contrôle de votre maison connectée !

Exemple de tableau de bord sur Home Assistant
Exemple de tableau de bord sur Home Assistant

Les modules complémentaires

Les modules complémentaires permettent d’ajouter des fonctionnalités supplémentaires à Home Assistant, comme un service de blocage de publicités ou des outils de visualisation de données. Ces modules complémentaires peuvent être ajoutés à Home Assistant via Docker, mais il est important de vérifier que votre système dispose de suffisamment de mémoire vive pour les exécuter correctement.

Parmi les modules complémentaires les plus populaires, on retrouve : 

  • AdGuard Home
  • ESPHome
  • File Editor
  • Frigate
  • Let’s Incrypt
  • Grafana
  • Mosquito Broker
  • Piper
  • Samba
  • Whisper

Voilà, nous avons exploré l’application Home Assistant : définition, installation, configuration.

J’espère que mes conseils vous auront plus. Pour information, j’utilise Home Assistant depuis 2 ans maintenant et il faut dire que cette application me fascine toujours autant. Il y a toujours quelque chose à faire dessus, surtout au niveau des automatisations. 

Je ferai un article prochainement sur les meilleures automatisations possibles sur Home Assistant ! Faites-moi part de vos impressions en commentaires ! 

Table des matières

Publications similaires

Picture of Léo
Léo
Depuis toujours passionné en domotique, j'ai décidé de créer ce blog pour partager mes découvertes, mes tests et les actualités !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut